RadiCall




Nous, mamans, nous sommes appelées à être de vraies radicales! "Comment ça?" me diriez-vous...

Notre appel, c'est de nous positionner en tant que modèles: des mamans, pas celles qu'"on" promet dans les magazines, mais sans compromis, comme promis par Dieu, afin d'être une source d'inspiration pour nos enfants, pour nos doux maris, pour notre entourage.

Radicales dans la justice : toujours payer le ticket de bus, faire la queue sans rechigner, défendre ceux qui vivent l'injustice, fuir la corruption, traverser quand le bonhomme est vert, jusque dans les détails, pas uniquement le minimum syndiCall, c'est ça une RadiCall. 

Appelées à nous lever pour la justice, parce que nous servons un Dieu JUSTE, et aussi parce que nos loulous nous observent...

Radicales dans la sainteté : ne pas laisser échapper des mots compromettants (MÊME quand la mémée de la voiture de devant avance à 2km/h et que nous avons déjà 30 mn de retard!), ne pas parler mal de quelqu'un derrière son dos (même de la collègue qui nous agace tant...), je parle ici juste de faire ce que l'on aimerait voir nos enfants faire, être bien, et non pas en mode coincée à la raide-école, c'est ça une RadiCall.

Appelées à vivre dans la sainteté, parce que nous servons un Dieu SAINT et aussi parce que nos loulous nous observent...

Radicales dans la foi : croire que Dieu est au contrôle indépendamment des circonstances, croire qu'il n'y pas de problèmes, mais uniquement Ses solutions, ne pas flancher (du moins pas longtemps) lorsque l'ennemi nous fait un croche-pied, se relever vite vite si ça nous arrive de tomber, toute incrédulité sur Sa Puissance, et tout doute, everyday, éradic'all, c'est ça une RadiCall.

Appelées à marcher par la foi, parce que nous servons un Dieu FIDELE (Foi et fidélité viennent tous deux du latin "fides"), et aussi parce que nos loulous nous observent...

Radicales dans la patience : prendre le temps de leur expliquer les choses (pourquoi ils sont punis, pourquoi grand papy est "parti", pourquoi... pourquoi... pourquoi...), prendre le temps de les aider à faire leurs devoirs (vous-même vous savez la patience que cela nous requiert, de ne pas lui crier dessus lorsqu'il ne comprend toujours pas que 2+2 font 4...), être patient c'est se toujours se rappeler que ce ne sont que des enfants, c'est aussi comprendre que notre mari ne vit pas dans notre tête, et qu'il ne devine pas nos frustrations, donc... patience et ... parlons... c'est également garder son sourire, son calme et sa dignité, même quand on s'aperçoit devant tous les parents d'élèves, que dans la précipitation, on s'est boutonnées lundi avec mardi, et qu'on la voit tordue notre raie du col, c'est ça une RadiCall.

Appelées à être patientes, parce que nous servons un Dieu PATIENT, de COMPASSION, et aussi parce que nos loulous nous observent...

Radicales dans l'Amour : oui parce que finalement, tout ça n'est que vanité sans l'EssenCiel, L'AMOUR. Love, just love, always love... tout tourne autour de ça. Finalement, il n'y a rien de plus naturel, mais aussi rien de plus difficile... Parce qu'aimer les autres comme soi-même, lorsqu'il s'agit de notre mari, nos bouts de choux, de notre maman, de nos besties, de notre tribu, c'est faaasssstoche, mais lorsqu'il s'agit de notre "prochain", le "prochain" inconnu, parfois la belle-famille (spéciale cassdédi à nos BM, big up à vous!), le SDF qui chante (faux) dans le métro alors qu'on n'est pas bien réveillées, le voisin pas très cool, EUX... Parce que finalement, nos enfants n'observent pas uniquement comment on les aime eux, ils observent surtout comment on aime tout court. Oui, s'entraîner chaque jour pour la course de l'Amour, comme un cheval sans licol, c'est ça une RadiCall!

Appelées à aimer, parce que nous servons un Dieu d'AMOUR, et aussi parce que nos loulous nous observent...

Finalement, tout ça, nous ne pouvons pas le faire de nos propres forces. Nous avons besoin de LUI, d'être transformées de l'intérieur pour que ça se voie à l'extérieur. Oui, parfois nous nous trompons de sens, nous voulons tout être tout bien tout bien, de l'extérieur pour que ça rentre à l'intérieur, mais très souvent on se rend compte que ça ne marche pas et que ça ne dure pas. C'est dans l'esprit, puis dans le coeur que ça se passe, le radicalisme...

Alors, BIEN EVIDEMMENT, je n'ai pas la note de 20/20 sur tous ces points, mais j'y cours, j'y cours... Qui se joint à moi pour répondre au Rabbi's call? Let's be RADICAL!


Rejoignez notre groupe Facebook, en cliquant ICI

Commentaires

  1. Avec plaisir, je cours avec Toi vers Jésus ! Oui, cela choque de parler de radicalité, mais c'est tellement vrai ! Lorsqu'on dit que l'on donne notre vie à Jésus, c'est toute notre vie dans les moindres détails. Alors, oui, oui, oui, let's be radical for Christ ! On est tous bien loin d'être parfait, on n'a pas atteint le but et Dieu nous corrige tous les jours comme un Père. Il nous appelle à la sainteté.
    Merci pour cet article, je vais aussi méditer sur le sujet.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire