Lova: l'histoire d'une grossesse miracle




Alors que les médecins lui avaient affirmé qu'elle n'aurait jamais d'enfant au vu de sa maladie et de son tout petit utérus, Dieu lui a pourtant montré Sa grandeur... Voici l'histoire de Lova, maman d'un miracle.

Je me prénomme Lova, je suis mariée et je vis à Nice.

A mon adolescence, on a décelé chez moi un syndrome très rare. Mon hypophyse (ndlr: glande permettant la synthétisation des hormones) ne fonctionnait pas. Les médecins m'ont toujours dit que je ne pourrai jamais avoir des enfants. J'ai reçu Jésus dans ma vie quand j'étais au lycée. Je menais une vie normale, mais je ressentais au plus profond de moi une tristesse, car ce que disaient les médecins en ce qui me concerne restaient ancrés dans ma tête.

J'adore les enfants et j'ai toujours rêvé d'en avoir. C'est vraiment dur pour une femme de ne pas pouvoir enfanter. Quand je rencontrais mon mari, je ne lui ai jamais caché mon cas. En 2010, on est allé chez une gynécologue qui me disait après plusieurs examens que mon utérus ne pouvait même pas contenir un petit oiseau. Je sortais toute en pleurs de son cabinet. Elle nous a dirigé vers la PMA (Procréation Médicalement Assistée) où nous étions, mon mari et moi, suivis par un Professeur spécialiste de l'infertilité. Après 3 ans d'échecs (7 inséminations artificielles qui n'ont rien donné), il a baissé les bras et nous a vivement conseillé l'adoption. Nous avons commencé notre démarche pour la demande d'agrément d'adoption et à la sortie de la première réunion d'information, une voix me disait que ce n'était pas pour nous, que Dieu avait autre plan, un plan parfait!

Un pasteur m'a donné un jour un verset dans Psaumes 113: 9 "Il donne une maison à celle qui était stérile, Il en fait une mère joyeuse au milieu de ses enfants. Louez l'Eternel!" Nous avons imprimé ce verset et nous l'avons collé sur le frigo. A chaque fois que j'ouvrais le frigo, je lisais à haute voix ce verset cela même dans ma plus profonde détresse. Je ne supportais pas voir les femmes enceintes, les poussettes, je fuyais les rayons bébé dans les magasins, mais je m'accrochais à ce verset. Un jour, par la foi, je suis rentrée dans un magasin de vêtements pour bébé et j'achetais un petit tee-shirt et un pyjama de couleur neutre et je disais : au nom de Jésus, je ne sais pas quand, ni comment, mais je crois que Dieu fera de moi une maman heureuse ! 

Dieu nous dirigea vers un autre médecin. Il fut sceptique au sujet de mon cas mais face à notre détresse, il nous conseilla une fécondation in vitro. Je disais à Dieu dans mes prières que je n'avais plus de force pour vivre un huitième échec. Mais en février 2014 je tombais enceinte. Certes, mon cas est spécial, un syndrome rare, mais Jésus est le spécialiste des cas rares! La grossesse s'est très bien passée. Aujourd'hui, nous sommes les heureux parents d'un adorable petit garçon à qui nous avons donné le doux prénom de Esaïe. Dans la salle d'accouchement, mon gynécologue me dit, ne me demandez pas comment un aussi petit utérus a pu contenir ce beau bébé... Merci mon Dieu de faire de moi une maman heureuse !

Lova



Commentaires